Suite à une offre d'achat, il est possible de l'accepter ou alors de la refuser. En cas de refus, le propriétaire a le droit de rédiger une contre-offre d'achat. Cette offre avec un nouveau prix de vente peut être rédigée par mail ou par courrier.

On fait le point sur la valeur, le contenu, les mentions légales, clauses suspensives et on vous conseille pour entamer les négociations. Retrouvez aussi un modèle de lettre de contre-offre gratuite.

Modèle de contre offre d'achat

Modèle de lettre : le bon moment pour écrire une contre-offre d'achat ?

Une contre-offre d'achat est un moment cruciale dans une transaction. La contre-proposition intervient dès qu'un vendeur reçoit une offre inférieure au prix de l'annonce. Elle permet au vendeur de se justifier avec des arguments et de maintenir les négociations afin de trouver un accord de vente. L'accord peut se trouver en trouvant un accord sur le prix ou alors sur les biens annexes : cave, parking, box.

Découvrez dans ce guide ce qu'il faut connaître sur la contre-proposition, et réaliser gratuitement un modèle de lettre pour formuler son offre.

Quand faut-il rédiger une contre-offre d'achat ?

La contre-offre doit être rédigée uniquement dans le cas où le vendeur reçoit une offre d'achat écrite.

La première étape d'une négociation doit se faire suite à la visite d'un acquéreur qui formule une offre d'achat. Même si l'offre d'achat peut être à l'oral, il est conseillé d'entamer les négociations lors de la réception d'une offre d'achat écrite. En effet, l'offre écrite à un caractère engageant (officiel et légale).

En moyenne suite à une visite, 82 % des acheteurs formulent une offre en négociant le prix du bien (Source : FNAIM). Il est, en effet, possible de demander un rabais au propriétaire vendeur surtout qu'en moyenne en France la marge de négociation est de 4,9 % (source : Capitale.fr) lors de la signature de l'acte de vente.

Lorsqu'un acheteur se positionne sur un bien, il formule en moyenne une offre 9 % en dessous du prix d'origine. Le plus souvent, l'offre est formulée à l'écrit pour montrer sa réelle intention d'achat.

Dans cette offre, le prix d'achat est généralement négocié par l'acheteur avec pour résultat un prix inférieur à ce qu'attend le propriétaire. Si le prix proposé est trop faible, le propriétaire à plusieurs choix :

  • Accepter l'offre aux conditions de l'acquéreur, par lettre recommandée. Les deux parties peuvent alors envisager de signer un avant-contrat de vente immobilière (compromis ou promesse de vente) ;
  • Stopper les négociations : cela peut se concrétiser en répondant par la négative, ou en n'envoyant aucune réponse ;
  • Poursuivre les négociations en rédigeant une contre-proposition afin de modifier le prix d'achat ou les clauses possible du document.

Dans ce dernier cas, commence une phase d'échange qui peut s'étendre sur plusieurs jours. Pour le vendeur, il est primordial de maintenir les discussions actives jusqu'à trouver un accord "sur le prix et la chose" : c'est le moment de rédiger une contre-offre d'achat de vente immobilière.

La valeur juridique d'une contre-offre d'achat

Attention avant de réaliser une contre-proposition à une promesse d'achat. Comme l'offre immobilière, la contre-offre d'achat engage les parties dès que l'accord est consenti sur la chose et le prix. Le Droit Français conformément à l'art. 1113 du Code civil explique qu'un contrat est “formé à la rencontre d'une offre et d'une acceptation par lesquelles les parties manifestent leur volonté de s'engager”.

Il est donc impératif de ne pas envoyer plusieurs contre-propositions à différents acheteurs. Dans le cas où vous recevez plusieurs offres d'achat, il est conseillé de mener les négociations à l'oral avant d'officialiser une contre-offre d'achat par mail ou par lettre recommandée.

Notre conseil : avant de formuler une contre-offre d'achat, il faut s'assurer que l'offre proposée n'est pas une " bonne offre " au risque de voir l'acquéreur abandonner les négociations.

Forme de la contre-offre d'achat

La contre-offre pour avoir un caractère officiel doit contenir au moins les noms de partis et l'objet de l'accord ainsi que la dénomination du bien.

En plus de retrouver les informations sur l'identité du vendeur, la désignation, l'adresse, la superficie ainsi que les annexes, il faut (comme le modèle PDF en début de ce guide) que la lettre-modèle de contre-proposition comporte le prix réévaluer en comparaison au prix inférieur proposé par l'acquéreur.

Concernant le contenu de la lettre, le vendeur peut indiquer d'une part la prise en compte de l'offre d'achat initiale, et souligner qu'elle ne suffit pas aux conditions d'obtention du logement et d'autre part, un consentement à continuer les négociations en vue de trouver un accord sur la vente. De plus, la contre-offre doit comporter clairement le nouveau prix net vendeur souhaité. Le nouveau montant doit se situer entre le prix de vente initial et l'offre reçue par e-mail ou courrier. Pour rendre le caractère urgent de la réponse, il est recommandé d'ajouter une durée de validité maximum de 15 jours en dernier paragraphe de la lettre de contre-offre immobilière.

Pour que cette contre-proposition permette de trouver un accord, il est important de ne pas critiquer les arguments écrits dans l'offre au prix inférieur. En cas d'erreur de l'acquéreur constaté dans la lettre, le vendeur doit apporter de nouveaux éléments de preuves permettant d'ôter les doutes afin que la contre-offre d'achat soit acceptée. L'acheteur peut lui aussi à son tour refaire une offre d'achat...

Le saviez-vous ? Une contre-offre d'achat immobilière peut contenir des conditions suspensives afin de rendre une offre caduque, par exemple : la condition d'achat avant de vendre.

Obtenir de l'aide auprès d'un agent immobilier

Un vendeur qui confie sa transaction à un agent immobilier à la réception d'une offre d'achat, a toutes les recommandations et la mise en place d'une stratégie pour rédiger une contre-proposition. Le professionnel de l'immobilier se charge de formaliser la lettre et permet de défendre au mieux les intérêts de son client pour obtenir un meilleur prix net vendeur.

Par ailleurs, pour plus de transparence lors des négociations, l'agence immobilière OprixFixe, propose à ses clients un accompagnement sur-mesure, de l'estimation à la signature chez le notaire. Et pour plus de transparence une commission accessible et sans surprise. Avec une commission de 3 % fixe, l'agence permets d'assurer une vente tout en garantissant aux propriétaires un très bon prix net vendeur.

Exemple de lettre de contre-offre d'achat immobilière

[Nom Prénom]

[Adresse de votre domicile]

Je soussigné [ Nom prénom ] né le [ date de naissance ] et domicilié au [ adresse de résidence ] confirme par la présente la réception de votre offre d'achat datant du [ date ] concernant l'/la [ description : maison, appartement ], composé de [ description du bien immobilier ] situé au [ adresse du bien à vendre ] d'une superficie de [ m² ].

J'ai bien noté votre offre d'achat pour un montant de [ prix offert ]. Cependant, je ne peux accepter de vendre mon bien immobilier à ce montant.

Je peux vous proposer de faire l'acquisition du bien immobilier pour un prix de [ prix demandé ] frais d'agences inclus à régler comptant le jour de la signature de l'acte de vente chez le notaire.

Optionnel (supprimer les mentions iutiles) :

Cette proposition de vente est soumise à la réalisation des conditions suivantes :

  • obtention d'un financement auprès d'un établissement bancaire
  • absence de toute servitude sur le terrain du bien
  • obtention d'un permis de construire

Cette offre est valable jusqu'à la date du [ date d'expiration (maximum 15 jours) ]. En cas d'acceptation dans ce délai, je m'engage à réaliser la vente à condition que les clauses mentionnées ci-dessus soient réalisées.

L'acceptation de cette proposition se fera par lettre recommandée à mon domicile, avant extinction de l'offre le [ réitérer date d'expiration ].

Je vous prie d'agréer, l'expression de mes/nos salutations distinguées.

Fait à [ commune ], le [ date ]

 [ Nom Prénom ]

Modèle lettre acceptation contre-proposition

[ Nom Prénom ]

[Adresse]

[ Vendeur du bien immobilier ]

[ Adresse ]

Fait à [ Ville ], le [ date ]

Objet : acceptation de la contre-proposition pour le bien immobilier

[ Lettre recommandée AR / Lettre simple ]

[ Madame/Monsieur ],

Le [ date ], je vous ai proposé l'achat [ de la maison/ de l'appartement/ du local/ etc.] situé(e) à [ adresse ], pour un montant de [ montant en euros ] €.

Suite à ma proposition, vous avez émis le [ date ] une contre-proposition pour un montant de [ montant en euros ] € que je déclare, par la présente, accepter.

Je vous prie d'agréer, mes respectueuses salutations.

[Signature]