Le mandataire immobilier perçoit une rémunération moyenne de 5 600 € HT / mois en fonction du barème de commission du réseau immobilier. Ce chiffre d'affaires est versé par le réseau de mandataires à la signature de l'acte de vente.

Pensez-vous qu'un agent immobilier gagne un meilleur salaire qu'un mandataire immobilier ? Pourquoi faut-il choisir le statut d'indépendant dans l'immobilier plutôt que celui d'agent immobilier ? A travers ce guide, découvrez quel choix de carrière faire pour bien gagner sa vie dans l'immobilier.

Commissions d'un mandataire immobilier

Les commissions d'un mandataire immobilier sont différentes de celles d'un agent immobilier. En effet, le mandataire en transaction est sous un statut indépendant : VRP, autoentrepreneur, en portage salarial ou dirigeant de SASU ou EURL. Il n'est donc pas en CDI contrairement à un agent immobilier. Il perçoit une rémunération variable en fonction de son chiffre d'affaires annuel appelée "commission de vente".

Le mandataire est payé selon un taux de commission défini par le réseau immobilier lors de la signature du contrat. Cet intermédiaire dans l'immobilier peut prétendre, en fonction de la politique de rémunération et du niveau de management du réseau immobilier, à une commission entre 30 et 90 %.

Attention : lorsque les commissions sont importantes, généralement, l'accompagnement est faible.

2 types de rémunération

1. Mandataire d'un réseau immobilier

Le mandataire au sein d'un réseau de mandataires perçoit généralement une commission entre 60 et 90 % HT de ses ventes. C'est-à-dire que, sur une commission à 10 000 € HT, il peut prétendre à une compensation financière entre 6 000 € et 9 000 €. Dans le cadre de la rémunération d'un agent indépendant, il faut souligner qu'il doit, en plus de reverser une commission au réseau, s'acquitter d'une redevance mensuelle. Cette redevance est à soustraire aux frais d'agences perçus.

Par ailleurs, l'indépendant en transaction garant de ses revenus a généralement peu d'accompagnement et est donc très seul dans sa réussite, c'est-à-dire qu'il travaille en étant très peu managé et peu formé.

2. Indépendant immobilier en agence

Travailler au sein d'une agence, c'est la servitude d'appartenir à une équipe de proximité. Une proximité qui s'exprime par un accompagnement et une présence physique importante. Pour combler cet accompagnement et la mise à disposition d'un bureau, une agence de quartier donne moins de commissions que pour un réseau.

Les commissions sont comprises entre 20 et 50 % en fonction du niveau du candidat. La rémunération est perçue sur chaque vente à la signature de l'acte authentique chez le notaire. Il est aussi possible en agence de ne pas être sous un statut d'indépendant et d'être recruté en CDI.

Avant de vous faire embaucher dans l'immobilier, pensez bien à étudier toutes les offres de recrutement.

Le revenu d'un mandataire immobilier

Le salaire d'un mandataire dépend exclusivement de ses performances. À l'inverse d'un CDI, il n'y a pas de fiches de paie mensuelles. Les commissions du mandataire sont exprimées en toutes taxes comprises (TTC) jusqu'à un certain montant. Dépassé ce montant, l'indépendant devra s'acquitter de la TVA et la déduire des commissions perçues.

Un mandataire gagne-t-il bien sa vie ?

La rémunération d'un mandataire dépend de plusieurs facteurs :

  • Zone de travail ;
  • Niveau d'expérience ;
  • Qualité du réseau de vendeurs ;
  • Dynamisme du secteur ;
  • Type de bien géré (appartement, maison, local commercial, terrain nu…)

En étant correctement formé, un mandataire débutant peut prétendre à un salaire de 2 500 € / mois en fin de première année d'exercice. Bien sûr, au début, le candidat ne compte pas ses heures et doit réaliser beaucoup de prospection commerciale. Le mandataire immobilier débutant doit être accompagné d'un agent immobilier expérimenté pour connaître tous les rouages du métier.

Les évolutions de salaire peuvent être importantes. Plus le candidat se constitue une base clients riche et plus la récurrence des ventes lui permettra d'augmenter significativement son chiffre d'affaires. Entre la première année et la troisième année, le mandataire peut espérer doubler ses commissions, c'est-à-dire prétendre à 5 000 € de commissions mensuelles.

En moyenne, un agent immobilier recruté en CDI touche une rémunération fixe proche du SMIC (1 300 €) et l'équivalent de 5 à 10 % de commission sur chaque vente réalisée.

Pourcentage de commissions

Le pourcentage de commissions d'un indépendant en immobilier est bien différent d'un réseau à un autre. Le pourcentage de rémunération sur chaque vente est compris entre 20 % et 90 % HT de la vente. Le taux de commission proposé ne doit pas être le seul élément à prendre en considération lors de son recrutement. Un réseau peut proposer 90 %, mais sans aucun accompagnement et donc une très faible probabilité de faire signer des mandats exclusifs. À l'inverse, une agence qui propose une rémunération entre 20 et 30 % avec un accompagnement poussé ne permettra pas de bien gagner sa vie.

La solution hybride entre 50 et 60 % avec de l'accompagnement et de l'autonomie reste la solution la plus adaptée pour un profil immobilier junior.  Le mandataire gagnera correctement sa vie en choisissant le bon réseau d'affiliation et en ayant une approche commerciale irréprochable.

Imposition d'un mandataire immobilier

Le mandataire immobilier ne dépassant pas les 70 000 € de revenus annuels est imposé à 22 % de son chiffre d'affaires sur son revenu à l'IR. Au-dessus des 70 000 € de revenus, l'indépendant a le choix de créer une EURL ou une SASU et dans ce cas, il peut facturer autant de chiffre d'affaires que possible et est soumis au régime d'imposition des sociétés (IS).

Il est possible, pour se lancer dans l'immobilier, de bénéficier de l'exonération de charges sociales la première année, c'est-à-dire que l'État a mis en place un dispositif appelé l'ACRE qui permet de ne payer que 5 % de charges au début : un bon coup de pouce pour aider les entrepreneurs à se lancer.

Quand est payé le mandataire immobilier ?

Le mandataire immobilier est payé uniquement au résultat. Si son objectif est de vendre, alors il est rémunéré à la signature de l'acte de vente. Dans le cas où son travail consiste à faire de la mise en location, il est payé après l'emménagement du locataire. Il se peut également que le mandataire soit rémunéré comme apporteur d'affaires. À chaque fois qu'il apporte un logement à vendre, il peut prétendre à un pourcentage sur la vente définitive payé parfois à la signature du compromis de vente chez le notaire.

Pour obtenir un taux de commission acceptable pour l'indépendant tout au long de sa carrière, il est recommandé de se pencher sur les trois solutions proposées.

Le saviez-vous : la commission du négociateur indépendant n'est pas en corrélation avec le nombre de biens mis en vente. En effet, seul un bien ayant fait l'objet d'un avis de valeur sur-mesure permet de vendre dans les meilleures conditions.

Commissions mandataire vs. agent immobilier

Le mandataire immobilier et l'agent immobilier n'ont pas les mêmes commissions. L'agent immobilier perçoit un salaire fixe + des primes. L'indépendant reçoit uniquement une commission sur la vente. Cette commission est beaucoup plus importante que celle de l'agent immobilier. Alors qu'un agent en agence peut prétendre entre 5 et 20 % de commissions, le professionnel avec un statut d'indépendant perçoit entre 50 et 90 % de rémunération.

Exemple de comparaison de revenu : autoentrepreneur / agent immobilier

Lors d'une année, un commercial immobilier réalise neuf ventes. Chaque vente rapporte 15 000 de commissions HT (moyenne d'honoraires de la profession). Les neuf ventes rapportent 135 000 € de chiffre d'affaires HT.

Rémunération agent immobilier

L'agent immobilier en CDI gagne 1 500 € / mois, il faut ajouter une moyenne de 10 % de commissions sur les 135 000 € HT. Soit 18 000 + (10 % x 135 000 €). L'agent immobilier gagne annuellement une rémunération de : 31 500 €.

Rémunération mandataire autoentrepreneur

Le mandataire en transaction est rémunéré en moyenne 65 % du montant de la vente, soit : 65 % x 135 000 € = 87 750 bruts. Il faut enlever les cotisations, ce qui revient à déduire 23 %. L'autoentrepreneur peut alors prétendre à une rémunération de : 65 756 €.

Il perçoit en moyenne le double de rémunération par rapport à un agent immobilier. Le risque de ne pas percevoir de revenu fixe mensuel est largement justifié.

Revenus d'un mandataire immobilier chez OprixFixe

Prenons toujours l'exemple d'OprixFixe, le réseau immobilier en ligne. La rémunération d'un indépendant immobilier appartenant à ce réseau peut additionner :

  • Honoraires de l'agence (50 % minimum) ;
  • Commission d'apporteur d'affaires ;
  • Rémunération d'animation et de cooptation (système de parrainage) ;
  • Récompenses sous forme de cadeaux en relevant des challenges commerciaux.

Ainsi, un mandataire OprixFixe peut être rémunéré jusqu'à 85 % sur une vente.

À noter enfin que la rémunération d'un mandataire progresse naturellement après son intégration. Entre la prospection commerciale, la constitution de son portefeuille de biens, les premiers mandats signés, les premières visites, les premières offres d'achat…  Il faut compter entre 3 et 6 mois pour obtenir sa première rémunération. À prendre en compte en termes de trésorerie au moment de se lancer !