Location d’une chambre de bonne à Paris

 

Louer une chambre de bonne est devenu très réglementé, particulièrement à Paris. Découvrez dans cet article ce qu’il faut savoir sur la réglementation d’une chambre de bonne mais aussi les avantages et les inconvénients d’y vivre. Quelle est la réglementation ? Quels sont les conditions à respecter pour louer une chambre de bonne ? Quels sont les équipements obligatoires ? Comment se passe la location d’une chambre de bonne à Paris ?

 

Une chambre de bonne, c’est quoi ?

 

Une chambre de bonne, aussi appelé studette, est un petit studio composé généralement d’une seule pièce. Les sanitaires sont généralement séparés de cette dernière et présents dans les couloirs, commun aux autres copropriétaires. La chambre de bonne est souvent occupée par des étudiants, par des personnes en situation financière difficile, mais également par des touristes.

A Paris, les chambres de bonne sont situées en général au dernier étage sous le toit des immeubles haussmanniens. Le prix est assez élevé. En effet, dans la capitale, ces studios sont environ à 10 000 euros le mètre carré. Autrement dit, une chambre de bonne dans le 11ème arrondissement de 20 m² par exemple, vous coûtera 200 000 euros et ceci sans compter les travaux ! Sachez que depuis 1990, le prix d’une chambre de bonne a augmenté de 86% à Paris.

Contrairement à un appartement, la chambre de bonne est très réglementée et doit alors respecter certaines conditions.

 

La réglementation d’une chambre de bonne

 

En effet, la chambre de bonne, pour être loué, doit avoir une superficie minimum de 9 m² ou au moins 20 m3 (superficie définie par la Loi Carrez) mais également un minimum de hauteur de plafond de 1 m 80. Vous avez un studio à mettre en location ? Un conseil, suivez cette formule : Longueur x Largeur x Hauteur = surface au sol en m² x Hauteur = surface utile en m3

Outre la surface à respecter, le studio doit disposer, à raison de 20 m², des installations sont nécessaires comme la salle de bain, la cuisine ou encore un détecteur de fumée (obligatoire depuis 2015).

 

La location d’une chambre de bonne

 

La location d’une chambre de bonne sur Paris est contrainte à une certaine taxe, appelée « taxe Apparu ». Cette dernière a été mise en vigueur depuis le 1er janvier 2012. En effet, cette taxe concerne les micro-logements dont la superficie ne dépasse pas les 14 m², loués plus de 41,64 euros le mètre carré.

 

Est-ce une bonne idée de louer une chambre de bonne sur Paris ?

 

Une chambre de bonne a des côtés positifs et négatifs.

Situé en plein paris, la studette est proche des écoles, des commerces, des transports ou encore des lieux culturels. C’est le principal atout qui vous permettrait de louer une chambre de bonne. De plus, cette dernière est idéale pour vivre lorsque vous venez faire vos études à Paris ou que vous vous voulez passer des vacances quelques mois sur Paris. Dans un petit logement comme celui-ci ne, aucun grand aménagement n’est à faire !  Et Il va falloir optimiser au maximum son espace.

Malgré cela, une chambre de bonne a beaucoup de points négatifs. En effet, il n’y a pas d’ascenseur ! Vous devrez donc monter les escaliers pour accéder à votre studio. Pas très pratique si vous avez des courses lourdes ! Manque de lumière et manque de rangement sont d’autres inconvénients. Le prix reste tout de même le principal frein.

 

Comme vous pouvez le constater, louer une chambre de bonne n’est pas chose facile. De nombreuses conditions et de contraintes sont à prévoir.

 

Nous contacter

01 76 50 22 23

Estimation gratuite

Agence immobilière en ligne