01 76 50 22 23
Estimer
Contactez‑nous
Reconfinement : ce qui est possible pour vendre quand même --> 01 76 50 22 23 ou contact@oprixfixe.fr

    Pour 2019, la loi de finances comprend quelques évolutions majeures impactant le pouvoir d'achat des investisseurs. Le but est, toujours et encore, d'inciter les Français à investir dans la pierre. Alors, qu'est-ce qui a changé cette année en matière de défiscalisation immobilière ? Cela influence t-il sur le prix au m2 ?

    Investir dans l'immobilier avec le nouveau dispositif Denormandie

    À chaque nouvelle année son lot de nouveauté. 2019 n'échappe pas à la règle. Cette année marque de nombreux changements pour les investisseurs dans l'immobilier, dont l'apparition du nouveau dispositif Denormandie. Cette nouvelle loi de finances est opérationnelle depuis le 1er janvier. Ce dispositif permet aux investisseurs de bénéficier d'une importante réduction d'impôts, à condition bien sûr de respecter certaines conditions.

    Pour pouvoir en bénéficier, l'investisseur doit investir dans l'immobilier ancien dans l'une des communes éligibles au dispositif et le mettre en location sur une durée déterminée. Le propriétaire doit aussi effectuer des travaux pour remettre le bien immobilier en état avant de le louer.

    Les travaux doivent représenter au minimum 25 % du prix net vendeur d'achat du logement. Ceux qui respectent ces obligations pourront bénéficier d'une réduction d'impôt de 12, 18 ou 21 % de son investissement total selon la durée de mise en location de l'immobilier qui peut être de 6, 9 ou 12 ans. Il est bon de noter que les investisseurs ne peuvent pas effectuer deux opérations « Denormandie » par an.

    Emprunt immobilier : le nouveau règlement sur le CITE

    Cela fait déjà quelques années que la France mène une politique d'incitation fiscale pour la réalisation des travaux d'amélioration de la performance énergétique. Pour inciter les Français à se lancer, le gouvernement propose une sorte d'emprunt immobilier (plus d'ici), désigné sous l'appellation CITE ou Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique. Alors qu'on évoquait sa suspension en 2019, le CITE a été prolongé jusqu'au 31 décembre 2019.

    Le CITE permet de déduire de son impôt une part des montants investis dans les travaux de transition énergétique. Cette part est fixée à 30 % des dépenses et ne doit pas dépasser un certain plafond, 8 000 € pour un célibataire et 16 000 € pour un couple. Pour ce dernier, il y a une majoration de 400 € pour chaque personne à charge.

    Ce type de crédit ne concerne que certains travaux, dont l'installation de chauffage, le remplacement de fenêtres en double vitrage, les travaux d'isolation… Pour en bénéficier, les matériaux doivent répondre à une certaine caractéristique technique et performance.

    Le Dispositif Pinel : de légers changements pour 2019

    Le dispositif Pinel a été prolongé jusqu'à la fin de l'année 2021. Il ne concerne que l'investissement immobilier locatif dans le neuf ou en VEFA (vente sur plan). Ce dispositif ouvre à une réduction d'impôt. Plus exactement, vous pouvez déduire de votre impôt sur le revenu un pourcentage de la valeur vénale de votre logement neuf en vue de location. Ces déductions d'impôts peuvent aller de 12, de 18 ou de 21 % en fonction de la durée de la location.

    Pour pouvoir en profiter, il faut que le logement se trouve dans une des zones déterminées par la loi. Il s'agit des communes où la demande locative est particulièrement forte. Le bien immobilier doit être mis en location pour une durée de 6 ans minimum et de 12 ans maximum. Le loyer sera plafonné selon la zone géographique où se situe le bien immobilier.

    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram