01 76 50 22 23
Estimer
Contactez‑nous
Et si on parlait un peu d'immobilier ensemble...? + 60 000 acquéreurs qualifiés !

    Vous êtes propriétaire et souhaitez louer votre bien immobilier ? Si dans la majorité des cas la location se passe bien, il arrive que les bailleurs tombent sur des personnes négligentes et retrouvent leur habitation dans un sale état. Pour vous protéger, mais également pour protéger vos locataires, il est essentiel d'effectuer un état des lieux à l'entrée et à la sortie du logement. Nous vous expliquons comment réaliser un état des lieux réussi.

    Qu'est-ce qu'un état des lieux ?

    Établi à l'entrée du locataire dans l'habitation, l'état des lieux est un document, qui comme son nom l'indique, décrit en détails l'état du logement loué. Joint au bail de location, l'état des lieux est fait en deux exemplaires et doit être signé par toutes les parties prenantes (Bailleur et locataire).

    Comment réaliser un état des lieux conforme ?

    L'état des lieux est un document réglementé par la loi et certaines mentions sont obligatoires. Il doit notamment comporter le type d'état des lieux (entrée ou sortie), la date de réalisation, l'adresse du logement, les relevés de compteurs d'énergie et d'eau, une description détaillée des pièces et de leurs équipements… De plus, la forme du document doit permettre la comparaison des lieux à l'entrée et à la sortie du locataire, c'est-à-dire être contradictoire.

    Pour réaliser votre état des lieux, pensez à choisir le moment propice. En effet, mieux vaut attendre un moment de la journée où la luminosité est à son maximum afin de ne laisser aucun détail vous échapper. Attention, à ce que le locataire lors de l'état des lieux de sortie ne coupe pas le compteur EDF, en effet, ce n'est pas génial de faire une inspection du logement dans le noir.

    Pourquoi agrémenter mon état des lieux de photos ?

    Afin d'éviter tous litiges en fin de bail, il est essentiel de réaliser un état des lieux précis, qui ne laisse part à aucune interprétation. Si les mots peuvent parfois être subjectifs, les photographies, elles, ne le sont pas. En effet, existe-t-il une définition précise des termes « bon état », « état d'usage » ou encore « mauvais état » ? À moins de définir précisément ce que ces expressions veulent dire, vous risquez de devoir régler de votre poche les éventuels dégâts effectués pendant l'occupation des lieux par votre locataire.

    Avec des prises de vues, l'interprétation devient impossible. Si le mur photographié à l'entrée des lieux est immaculé, vous pourrez facilement prouver que les tâches, trous et autres salissures sont dûs à l'usage de votre locataire. À l'inverse, vous ne pourrez pas facturer l'occupant des lieux de dommages déjà présents. Les photos dans un état des lieux sont donc le moyen le plus simple pour protéger chacune des parties et éviter les litiges possibles ; en particulier pour les locations meublées et étudiantes.

    Comment intégrer des photographies à mon état des lieux ?

    L'idéal si vous souhaitez agrémenter votre document de prises de vues, est d'utiliser une application dédiée aux états des lieux. En effet, celles-ci viendront simplement illustrer les propos et seront datées directement dans le document. Si vous utilisez un format papier, pour vous protéger il faudra imprimer, signer et dater chaque photographie (ou via un logiciel de signature électronique).

    Vous avez des difficultés à prendre de jolies photos avec un bon niveau de détail, il est conseillé de faire appel à un photographe professionnel (environs 150 € pour un particulier).

    hourglass linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram