01 76 50 22 23
Estimer
Contactez‑nous
Et si on parlait un peu d'immobilier ensemble...? + 60 000 acquéreurs qualifiés !

    Notaire : indispensable pour un prêt immobilier

    Pourquoi est-il nécessaire d'avoir recours aux services d'un notaire pour un achat immobilier ? Tout simplement car il s'agit d'une obligation légale. Pour toute acquisition immobilière, le notaire est le seul professionnel compétent pour attester de toutes les transactions. Il incombe au notaire de rédiger les actes notariés témoignant du droit de propriété de l'acquéreur. En ce qui concerne les frais liés au notaire, il ne s'agit pas uniquement des honoraires, mais également les autres frais impliquant les frais de dossier liés à l'emprunt, les frais de l'assurance, etc.

    Pour les prestations du notaire, cela ne requiert en général que 5 % du prix net vendeur du bien, mais cumulés des autres frais administratifs, la valeur totale peut atteindre 10 à 25 %. Si cela est prévu dans la convention d'emprunt, le notaire a pour mission de constituer les textes stipulant le fait qu'en cas de l'insolvabilité de l'emprunteur, le bien revient au prêteur.

    Prêt immobilier sans apport personnel

    En absence d'apport en fonds propres, il est question de souscrire un crédit pour prêt total pour ne rien délaisser de tout ce qui concerne le bien à acquérir. Dans le cadre de ce type de crédit, le financement ne se résume pas à l'achat du bien et aux frais de notaire, il prend également en charge les éventuels travaux sur le bien immobilier.

    Souscrire ce type de prêt donne lieu à une articulation de deux crédits en parallèle : le premier est destiné à l'achat du bien et la réalisation des travaux éventuels, il est étalé sur 25 ans. Le deuxième consiste en la couverture des frais liés aux transactions immobilières dont évidemment le coût des prestations du notaire, sa durée est de 10 ans. Le fractionnement des crédits en deux constitue une obligation légale. Cela permet à l'emprunteur de mieux gérer ses portefeuilles et négocier le montant de ses mensualités avec la banque.

    Financer en partie les frais de notaire

    S'il est tout de même possible d'injecter des fonds personnels dans le projet, cela peut être avantageux d'y procéder afin de pouvoir financer une partie des frais du notaire. Surtout dans le cas d'une hypothèque, réduire le montant du prêt permet de jouir d'un taux d'emprunt moins onéreux.
    En fonction de l'apport personnel disponible, l'emprunteur peut être en mesure de ne contracter qu'un crédit à quotité de 105 % dont les 5 % sont destinés à combler ce qui reste des frais du notaire.

    En outre, pour les droits d'enregistrement, la fiscalité change selon la région ; il convient de s'en renseigner auprès de sa région. Si l'emprunteur est en mesure de désigner un affectant hypothécaire, ce dernier fournit des biens en garantie pour obtenir des fonds sans augmenter les taux. L'avantage de ce recours est que ce crédit n'apparaît pas dans les charges de l'affectant.

    hourglass linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram