Prévision des taux d’intérêt immobilier pour 2019

 

Que sont les taux d’intérêt immobilier ?

 

Le taux d’intérêt immobilier est le pourcentage du revenu annuel que gagne une banque. Un gain par rapport à la somme prêtée à l’emprunteur. En d’autres termes, pour l’emprunteur ou le débiteur, le taux d’intérêt immobilier est le prix qu’il faut payer ! Le prix pour emprunter de l’argent à une banque. Pour le prêteur (la banque), c’est la rémunération pour le service qu’il rend à l’emprunteur. Ainsi que pour le risque qu’il encourt de ne pas être remboursé. Vous souhaitez contracter un prêt immobilier, renseignez-vous sur l’évolution des intérêts d’emprunt bancaire.

 

‘Les taux de prêt immobilier seront-ils à l’instar de ceux de 2018 en hausse en 2019 ?’

Faut-il se dire qu’il faut attendre 2019 pour contracter un crédit immobilier ?

 

Dans cet article nous vous proposons des prévisions de taux bancaires immobilier pour l’année 2019. Ce sont des projections d’états sur une échéance de dix ans. L’opinion donnée sur les taux d’intérêts est le reflet d’une évaluation d’ensemble de la conjoncture économique française et européenne à un l’instant T. Nous souhaitons dans cet article vous aider à orienter votre investissement immobilier sur l’année 2019.

Une politique qui joue sur les taux d’intérêt immobilier

 

Les réformes et les propositions de lois en cours jouent sur l’impact économique à venir pour les taux d’intérêt immobilier. La Banque Centrale Européenne attend beaucoup de résultats de notre nation. Le président Emmanuel Macron a annoncé pour son quinquennat une série de mesures sans précédent. Le bilan pour 2017 et 2018 est de dire que le Président de la République tient ses promesses. D’ailleurs, le mouvement « En Marche ! » s’attaque à tous les secteurs d’activités et tente de bouger toutes les lignes. Parfois même en jouant avec le feu comme c’est le cas sur au sujet de la SNCF ou encore de l’éducation.

L’inquiétude des banques sur le recul du marché de l’immobilier en 2018

 

On observe un véritable ralentissement du marché de l’immobilier en France au premier semestre 2018. Il est évident que les paramètres évoqués ci-dessus auront un impact sur les taux de prêts immobiliers sur l’année 2019. Les premières victimes sont bien entendu les banques qui accusent des retards par rapport à 2017. Certaines banques ont perdu sur ce premier trimestre jusqu’à 20 % du volume de crédit pour des prêts immobiliers en France.

 

Taux d’intérêt 2019 : la consommation des ménages français et la corrélation avec le marché de l’immobilier

 

La demande intérieure devrait être positive pour l’année 2019. Une accélération de la consommation des familles françaises est prévue au premier semestre 2019. Quelle en est la raison ? La stabilité de l’emploi en France et des prévisions d’embauches des cadres. Une précision pour les emplois cadres en France en 2019. On risque d’avoir une demande d’emplois cadres inégalée, avec pas moins de 270 000 emplois à pourvoir. En plus, on parle ici de cadres à forte valeur ajoutée. Un optimisme qui rassure les ménages de la classe moyenne.

Du point de vue des entreprises, il y a une amélioration certaine de la santé des entreprises françaises.  Les salaires vont de ce fait se redresser progressivement dans les secteurs d’activité qui ont été les plus touchés.

Ajoutons à la forme de nos entreprises et aux prévisions d’emplois particulièrement en balance favorable, les avantages fiscaux. Décryptage de la situation : les nouveaux avantages fiscaux du gouvernement vont améliorer le pouvoir d’achat notamment en ce qui concerne l’impôt sur la fortune (ISF). La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % de la population à partir de la fin 2018 sera également un vecteur de croissance. Les entreprises devraient réaliser des investissements soutenus qui doperont l’économie.

C’est légitimement que nous pouvons nous pencher sur les prévisions des taux d’intérêt en 2019.

Taux d’intérêt, ou en sommes-nous ?

 

Rappelons que même pour cette année 2018, il apparaît que les taux d’emprunt immobilier soient historiquement bas. La preuve en est qu’au début des années 90’, les taux d’intérêt immobilier moyens étaient de l’ordre de 9 % pour un emprunt immobilier sur une durée de 18 ans.

En conséquence, les taux d’intérêt actuels permettent à nos entreprises de contracter des crédits auprès de leurs banques à des taux historiquement bas. En peu de mots, il n’est pas déraisonnable de se dire qu’il n’y a pas de volonté à ce que cela change en France.

C’est ainsi que nos entreprises aujourd’hui redeviennent compétitives sur les marchés extérieurs. On peut d’ores et déjà penser qu’il n’y aura pas d’intention française à augmenter les taux pratiqués. Bien au contraire !

Le risque d’une baisse trop importante des taux d’intérêt : une vigilance commune à adopter

 

Il faut avoir en tête que si les taux d’intérêt immobilier sont « trop bas », attention aux conséquences néfastes ! Ils entraînent notamment des dérives comme la crise des surprimes dont nous sortons à peine aujourd’hui. Des bulles spéculatives se forment toujours lorsque les taux descendent très bas et finissent par exploser dès qu’ils remontent.

In fine sur ce point, on peut en guise de clôture se dire qu’il n’y a pas de volonté des marchés financiers à faire baisser les taux d’intérêt. En effet, Ils pourraient mettre en péril l’équilibre des marchés ô combien bouleversés ces dernières années.  

Pour début 2019, notre analyse nous fait dire que les taux d’intérêt sur cette année ne vont que très peu fluctuer. Il ressort un taux moyen d’intérêt immobilier de 1,65%.

Soyez serein pour cette fin d’année 2018 et début de l’année 2019, il n’y aura sans doute pas, sauf cas particulier, de hausse soudaine des taux d’intérêt. Il faudra attendre l’horizon 2020 pour voir de véritable changements avec la chute programmée des investissements après les records d’emprunts réalisés depuis 2017. 

 

Agence immobilière en ligne
Nous contacter

01 76 50 22 23

Estimation gratuite

Agence immobilière en ligne