Guide vente

Guide location

La promesse unilatérale de vente

 

La promesse unilatérale de vente intervient après l’accord entre acheteur et vendeur sur la transaction immobilière. Pour tout savoir sur la promesse de unilatérale, lisez notre guide.

Qu’est-ce qu’une promesse unilatérale de vente ? Quelles sont les modalités d’une promesse unilatérale de vente ? Que contient une promesse unilatérale de vente ?

 

Qu’est-ce que la promesse unilatérale de vente ?

Pour rappel, la vente immobilière d’une maison ou d’un appartement se réalise en deux phases. La première est la signature de l’avant-contrat (promesse unilatérale de vente ou offre d’achat), une fois que les deux parties se sont entendues sur le prix de vente et les conditions de la transaction. La seconde est la signature de l’acte authentique, lorsque l’ensemble des conditions suspensives ont été levées. Ce n’est qu’après ces deux étapes que l’acheteur finance le bien et devient le nouveau propriétaire.

La promesse unilatérale de vente est un avant-contrat qui va acter la transaction entre le propriétaire et l’acheteur. On parle d’unilatéralité car le vendeur s’engage sur la transaction tandis que l’acheteur se réserve la possibilité d’avoir un délai de réflexion pour lever l’option d’achat. Ce délai de réflexion est limité dans le temps et défini dans le contrat unilatéral de vente. De son côté, le vendeur peut demander une indemnité d’immobilisation à l’acheteur. Ce montant, variable, sera conservé par le vendeur si l’acheteur décide de ne pas lever l’option d’achat.

 

Différence avec le compromis de vente

Promesse unilatérale de vente et compromis sont quasiment similaires. La différence se trouve dans le fait que la promesse unilatérale de vente va engager exclusivement le vendeur là où le compromis va engager les deux parties pour exécuter la vente.

 

Modalités de la promesse unilatérale de vente

La promesse unilatérale de vente s’apparente à un contrat signé entre le bénéficiaire (acheteur) et le promettant (vendeur). L’acte de signature peut être réalisé sous seing privé ou devant la notaire.

Lorsque la signature se déroule sous seing privé, acheteur et vendeur peuvent faire le choix d’être accompagnés par un agent immobilier ou de procéder à celle-ci librement. Le contrat sous seing privé a la même valeur juridique qu’un contrat signé chez le notaire.

Dès lors que la signature se fait chez le notaire, celui-ci va vérifier le respect des clauses et la légalité de l’accord entre le bénéficiaire et le promettant. Il s’agit généralement du notaire du promettant. Toutefois, il est possible de faire également intervenir le notaire du bénéficiaire. Les deux notaires collaboreront ensemble et se répartiront les frais de notaire à part égale.

 

Contenu

Le contenu de l’engagement unilatérale de vente est encadré par le Code civil et le Code de la construction de l’habitat. Voici les informations que vous devrez intégrer obligatoirement :

  • L’identité et les coordonnées du bénéficiaire et du promettant ;
  • La localisation dresse du bien à vendre ;
  • L’origine du bien (date du précédent acte de vente, nom du précédent propriétaire) ;
  • La description du bien (les parties habitables, le terrain, les annexes, les parties communes, les références cadastrales, etc.) ;
  • Les mentions légales ;
  • La situation du bien (servitudes, hypothèque, location en cours) ;
  • La date d’échéance de la levée d’option ;
  • Le prix du bien et les modalités de paiement (emprunt bancaire par exemple) ;
  • L’indemnité d’immobilisation ;
  • Le calcul des frais de notaire (droit de mutation) ;
  • Les conditions suspensives ;
  • La mention sur le droit de rétractation (obligatoire, d’une durée de 10 jours minimum).

Les annexes qui doivent compléter la promesse unilatérale de vente

  • Le dossier de diagnostics techniques ;
  • Les informations spécifiques à la copropriété le cas échéant :
  • Règlement de copropriété ;
  • PV des assemblées générales des trois dernières années ;
  • Fiche synthétique de la copropriété établie par le syndic et qui regroupe les données financières et techniques de l’immeuble) ;
  • Le carnet d’entretien de l’immeuble ;
  • Les documents relatifs à la situation financière de la copropriété et du lot vendu (montant des charges courantes, fonds de travaux, etc.).

Obligation du bénéficiaire et du promettant

Le bénéficiaire :

Si elle figure dans le dans la promesse unilatérale de vente, l’indemnité d’immobilisation fait partie des obligations que doit respecter l’acheteur. L’indemnité permet au bénéficiaire de verrouiller le bien à la vente pendant la durée de l’option d’achat. La somme de l’indemnité d’immobilisation est variable et est à définir entre les deux parties. Elle peut représenter jusqu’à 10% du prix de vente de la propriété. Le montant bloqué sur un compte séquestre, généralement celui du notaire, en attendant que la transaction immobilière se fasse. S’il se rétracte, le bénéficiaire perdra cette somme au profit du vendeur. A l’inverse, lorsque la signature de l’acte de vente a eu lieu, l’indemnité d’immobilisation est déduite de prix de vente.

Après la signature

Une fois la signature de vente signée, l’acheteur est dans l’obligation de trouver un plan de financement pour son projet ; un emprunt immobilier. Il pourra démarcher plusieurs banques, voire un courtier pour trouver son plan de financement. En cas de trois échecs successifs, le bénéficiaire pourra activer la clause suspensive d’obtention de prêt.

La levée d’option d’achat peut intervenir tacitement ou de manière anticipée. La levée d’option intervenue tacitement signifie que le délai est dépassé sans que l’acheteur ne se soit manifesté pour remettre en cause celle-ci. A l’inverse, la levée d’option anticipée signifie que l’acheteur souhaite lever l’option d’achat avant le délai. Pour cela, il devra faire un courrier recommandé.

Au cas où le bénéficiaire ne lève pas son option d’achat, deux cas de figure peuvent se présenter :

Le premier cas est celui pour lequel le bénéficiaire se rétracterait durant la période légale de 10 jours. Le bénéficiaire n’aurait aucune pénalité et pourrait récupérer son indemnité d’immobilisation. Il aurait simplement l’obligation de notifier sa décision via un courrier recommandé avant le délai des 10 jours.

Dans le second cas est celui pour lequel le bénéficiaire se rétracterait après la période légale de 10 jours. L’acquéreur, s’il souhaitait se rétracter, rendrait caduque la promesse de vente. En conséquence, il perdrait l’indemnité d’immobilisation au profit du vendeur.

Le promettant 

Dans le cas où le bénéficiaire se rétracte, le promesse unilatérale de vente (PUV) est caduque, et le vendeur peut remettre en vente son logement.

Le promettant peut également se rétracter s’il ne souhaite plus vendre son logement, ou s’il ne souhaite plus traiter avec le vendeur, ou bien si les conditions de vente ne lui correspondent plus. Dans ce cas, la promesse de vente engageant sa responsabilité, il peut être amené devant les tribunaux par l’acquéreur. Deux issues possibles : le paiement d’une pénalité de dommages et intérêts ou une vente forcée du bien à vendre.

 

Vos questions / Nos réponses

Avec qui signer la promesse unilatérale de vente ?

Tout comme la signature de l’offre d’achat, la promesse unilatérale de vente peut être rédigée et signée sous seing privé, c’est-à-dire sans intermédiaire (notaire, agence immobilière). Elle doit aussi être envoyée au service des impôts pour être enregistrée. L’acquéreur devra payer 125 euros pour assurer cet enregistrement.

« Cher lecteur, il ne faut pas croire que tous les biens immobiliers sont négociables, en effet, certains propriétaire lors de leur vente, affiche un prix juste et donc non négociable. » – Aymeric Faillenot, Co-fondateur de l’agence à commission fixe, Oprixfixe.

 

Les commissions d’agence immobilière à la signature de la promesse

Avec une agence immobilière classique

Les commissions liées à la vente d’un appartement sont fixées en proportion du prix de vente de votre bien. Des commissions qui vous semblent disproportionnées par rapport au prix de l’appartement lors de la signature de la promesse : « demandez à l’agent immobilier de faire un effort ».

L’agence immobilière en ligne à commission fixe

Heureusement, des innovations permettent maintenant de travailler avec une agence immobilière en ligne à faible commission.

L’agence immobilière en ligne vous propose une commission fixe Et ceci, quelle que soit la nature du bien à vendre (maison, appartement, terrain nu, cave ou local commercial). Voyez par vous-même en comparant une agence classique avec l’agence immobilière OprixFixe.

Faites estimer votre bien immobilier avec

Oprixfixe

Estimation

Vous avez une transaction immobilière à réaliser ?

 

 

Votre expert de secteur vous propose de réaliser une estimation sur-mesure de votre demeure. Un avis de valeur qui, par sa précision, son niveau d’analyse et basé sur les dernières ventes, Oprixfixe saura mettre en valeur votre bien.
 
« Soyez vous aussi un propriétaire exigeant »

Vos documents à télécharger

Comparatif honoraires PDF

Modèle pour résilier mandat semi-exclusif

Modèle de rétraction d'un mandat de recherche

Lettre litige diagnostiqueur erreur DPE

Modèle litige diagnostic gaz

Modèle d'annonce immobilière

Méthode de calcul frais de notaire

Méthode de calcul frais de notaire

Demande d'acte de propriété perdu

Modèle congé locataire

Modèle de mandat exclusif

Modèle pour résilier mandat exclusif

Modèle litige lors d'un diagnostic électrique

Modèle litige diagnostic amiante

Modèle d'offre d'achat

Modèle promesse de vente

Modèle compromis privé sous seing-privée

Lettre d'annulation vente pour vice caché

Modèle de rétraction mandat co-exclusif

Modèle de rétraction mandat simple

Modèle pour résilier un mandat simple

Modèle litige assainissement individuel

Modèle litige diagnostics termites

Modèle de contre proposition de vente

Modèle rétraction de promesse par l'acheteur

Clauses suspensives possibles

Modèle lettre d'annulation vente pour dol

OprixFixe dans les médias

Estimation gratuite

Agence immobilière digitale et locale